Cathédrale de la Major - Marseille

date
Clocher Est : Août 2016 Clocher Ouest : Décembre 2016
maître d'ouvrage
CRMH – PACA
maître d'oeuvre
Sud/Sud Est Architectures – M. Botton ACMH

Description du projet

Traitement des armatures des clochers par un inhibiteur de corrosion

Les clochers Est et Ouest de la cathédrale de la Major, construits en pierre armée de nature calcaire et grès, présentaient des altérations. Les fissures et épaufrures observées étaient dues à la corrosion des armatures verticales et horizontales présentes dans la structure ainsi qu’à l’environnement marin. Dans le cadre de la restauration de cet édifice, Renofors a été missionné pour des travaux d’injection d’inhibiteur de corrosion.

Description du chantier :

Renofors a mis au point (à partir d’essais de convenance sur pierre en atelier) une méthodologie particulière d’intervention afin d’atteindre l’ensemble du ferraillage et d’en assurer son traitement. Une injection contrôlée à partir des joints de pierre a été validée par la maîtrise d’œuvre.

Les principales opérations ont consisté à :
– Repérer les armatures présentes dans les piliers des tours par détection radar haute fréquence
– Forer en diamètre 12mm les joints de pierre pour atteindre l’acier horizontal ou vertical (environ 270 forages par clocher)
– Injecter par passes (5 passes de 100ml) dans chaque forage l’inhibiteur de corrosion MFP en voie liquide à basse pression à partir de canules d’injection
– Etudier la migration de l’inhibiteur pour valider la quantité de MFP injectée par analyses de carottes en laboratoire et rédaction de rapport qualité

Techniques utilisées :

Détection radar haute fréquence / Forages / Injection de MFP basse pression

Description du projet

Traitement des armatures des clochers par un inhibiteur de corrosion

Les clochers Est et Ouest de la cathédrale de la Major, construits en pierre armée de nature calcaire et grès, présentaient des altérations. Les fissures et épaufrures observées étaient dues à la corrosion des armatures verticales et horizontales présentes dans la structure ainsi qu’à l’environnement marin. Dans le cadre de la restauration de cet édifice, Renofors a été missionné pour des travaux d’injection d’inhibiteur de corrosion.

Description du chantier :

Renofors a mis au point (à partir d’essais de convenance sur pierre en atelier) une méthodologie particulière d’intervention afin d’atteindre l’ensemble du ferraillage et d’en assurer son traitement. Une injection contrôlée à partir des joints de pierre a été validée par la maîtrise d’œuvre.

Les principales opérations ont consisté à :
– Repérer les armatures présentes dans les piliers des tours par détection radar haute fréquence
– Forer en diamètre 12mm les joints de pierre pour atteindre l’acier horizontal ou vertical (environ 270 forages par clocher)
– Injecter par passes (5 passes de 100ml) dans chaque forage l’inhibiteur de corrosion MFP en voie liquide à basse pression à partir de canules d’injection
– Etudier la migration de l’inhibiteur pour valider la quantité de MFP injectée par analyses de carottes en laboratoire et rédaction de rapport qualité

Techniques utilisées :

Détection radar haute fréquence / Forages / Injection de MFP basse pression