Opéra Garnier - Paris

date
Ete 2013 et 2014
maître d'ouvrage
Opéra National de Paris
maître d'oeuvre
Services Techniques Opéra Garnier

Description du projet

La structure supportant le plancher de la scène de l’Opéra Garnier se faisant vieillissante en termes d’état sanitaire des bois et de confort pour les artistes se présentant dessus, l’Opéra National de Paris a lancé un appel d’offres en vue de travaux. Les enjeux techniques de ce projet étaient très importants en raison du caractère prestigieux de ce monument emblématique. Le souhait de la Maîtrise d’Ouvrage était de trouver un dispositif utilisant des matériaux permettant d’obtenir à la fois une souplesse (effet rebond/amortisseur) et une rigidité (charge minimum à supporter de 500 Kg/m²). De plus, un système de coulisse directement intégré dans la configuration des sablières en bois fut étudié et mis en œuvre. Le but étant un remplacement rapide d’un plancher par coulissage. Renofors fut attributaire d’une première phase avec la mise en œuvre d’un prototype pour validation sur environ 50m², puis d’une deuxième phase avec le traitement de l’ensemble de la surface de la scène.

Description du chantier :

Les travaux se sont déroulés durant les étés 2013 et 2014 pendant la période de « fermeture annuelle » et en horaires de nuit. Un phasage des opérations non maîtrisé aurait eu des conséquences directes sur la programmation des représentations prévues. Ainsi, Renofors a mis en place des moyens humains conséquents avec, au plus fort de l’exécution, deux chefs de chantier et dix compagnons présents à plein temps sur le chantier.

Les principales opérations ont consisté en :
– la mise en place sous le plancher d’une plateforme de travail (tréteau dimensionné et platelage en Kerto) pour la réalisation des travaux en toute sécurité,
– la dépose des sablières en bois massif existantes,
– la mise en œuvre les nouvelles sablières en lamellé-collé chêne GL28h au niveau des différentes zones de la scène,
– la connexion entre sablières d’une même travée par goujons en fibre de verre scellés à la résine époxydique,
– la pose de 2 niveaux de cales PEHD entre lambourdes,
– l’ajustement de l’altimétrie (calage, coulage de résine époxydique) afin de respecter le dénivelé de plus de 1 mètre entre le départ et le fond de scène.

Techniques utilisées :

Mise en sécurité / Plateforme technique de travail / Dépose de charpente existante / Pose de charpente en lamellé collé / Brochage / Calage.

Description du projet

La structure supportant le plancher de la scène de l’Opéra Garnier se faisant vieillissante en termes d’état sanitaire des bois et de confort pour les artistes se présentant dessus, l’Opéra National de Paris a lancé un appel d’offres en vue de travaux. Les enjeux techniques de ce projet étaient très importants en raison du caractère prestigieux de ce monument emblématique. Le souhait de la Maîtrise d’Ouvrage était de trouver un dispositif utilisant des matériaux permettant d’obtenir à la fois une souplesse (effet rebond/amortisseur) et une rigidité (charge minimum à supporter de 500 Kg/m²). De plus, un système de coulisse directement intégré dans la configuration des sablières en bois fut étudié et mis en œuvre. Le but étant un remplacement rapide d’un plancher par coulissage. Renofors fut attributaire d’une première phase avec la mise en œuvre d’un prototype pour validation sur environ 50m², puis d’une deuxième phase avec le traitement de l’ensemble de la surface de la scène.

Description du chantier :

Les travaux se sont déroulés durant les étés 2013 et 2014 pendant la période de « fermeture annuelle » et en horaires de nuit. Un phasage des opérations non maîtrisé aurait eu des conséquences directes sur la programmation des représentations prévues. Ainsi, Renofors a mis en place des moyens humains conséquents avec, au plus fort de l’exécution, deux chefs de chantier et dix compagnons présents à plein temps sur le chantier.

Les principales opérations ont consisté en :
– la mise en place sous le plancher d’une plateforme de travail (tréteau dimensionné et platelage en Kerto) pour la réalisation des travaux en toute sécurité,
– la dépose des sablières en bois massif existantes,
– la mise en œuvre les nouvelles sablières en lamellé-collé chêne GL28h au niveau des différentes zones de la scène,
– la connexion entre sablières d’une même travée par goujons en fibre de verre scellés à la résine époxydique,
– la pose de 2 niveaux de cales PEHD entre lambourdes,
– l’ajustement de l’altimétrie (calage, coulage de résine époxydique) afin de respecter le dénivelé de plus de 1 mètre entre le départ et le fond de scène.

Techniques utilisées :

Mise en sécurité / Plateforme technique de travail / Dépose de charpente existante / Pose de charpente en lamellé collé / Brochage / Calage.